Un premier booléen

 

Toutefois, dans l'exemple précédent; nous avons pris un sérieux risque : rien ne nous garantit que l’on aura un 4 à un moment donné. Si ce n’était pas le cas, le programme ne s’arrêterait jamais et nous risquons de n’avoir comme solution que d’éteindre l’ordinateur…

Il faudrait se garantir que l’on puisse dans tous les cas terminer le programme.

Pour cela on va ajouter une condition : par exemple que si la boucle est exécutée plus de 10000 fois, le programme s’interrompt même si l’on n’a pas obtenu 4.

Il va nous falloir introduire « un compteur de boucle ». Il s’agit d’une variable qui prendra comme valeur initiale 0 et à laquelle on ajoutera 1 à chaque fois que la boucle est effectuée.

Quand cette variable atteindra la valeur 10000, le programme s’interrompra.

 

 

A l’intérieur, on place le décompte :

 

 

Il ne reste plus qu’à transformer la condition de sortie de boucle n=4 en une condition double :

n=4 OU compteur = 1000

 

 

Modifions enfin l’affichage final pour savoir combien de fois la boucle a été effectuée.

 

 

Remarque : le mot « OU » s’appelle opérateur booléen (du mathématicien Boole). Il permet de relier des expressions logiques, c'est-à-dire des expressions qui prennent la valeur « vrai » ou « faux ».

 

 

RETOUR